Pondi Amap

Vous êtes ici : Accueil du site > Poulet et oeufs > Palace poulettes
Par : patlabar
Publié : 8 septembre 2012

Palace poulettes

Installés en agro-biologie depuis plus de 13 ans sur une exploitation agricole d’une soixantaine d’hectares, nous vous proposons nos volailles fermières -poulets, pintades et dindes festives- en vente directe. Toute l’exploitation est classée en agriculture biologique, certifiée par Ecocert.

GAEC PALACE POULETTE

MONTHULEY Laetitia et Fabrice

Villeneuve

22110 Mellionnec

Des races à croissance lente Nos volailles sont issues de races rustiques (souches labellisées fermières à croissance lente).

Nous élevons plusieurs races et nous ne faisons pas sexer nos animaux ; l’avantage est double : proposer à notre clientèle une plus grande gamme de poids (de 1,4 Kg à plus de 2 Kg) et ne pas être responsables de l’élimination des poussins de sexe indésiré...

Des fournisseurs locaux

Les poussins fournis par un couvoir local arrivent à la ferme quelques heures après leur éclosion. Ils sont d’abord installés sur de la paille dans des cabanes chauffées et nourris avec un aliment complet issu de l’Agriculture biologique acheté dans le commerce mais dont les céréales sont produites et transformées localement. Leur cycle de sommeil est respecté (jamais de lumière artificielle).

80% de l’alimentation produits à la ferme

Vers l’âge de 5 semaines, d’un aliment « démarrage », on passe à un aliment « croissance » toujours issu du même réseau. Rapidement est introduite de la farine fabriquée à la ferme issue d’un mélange céréalier produit chez nous. Ensuite les céréales ne seront plus broyées, mais laissées entières pour la finition des animaux. Cette part alimentaire (mélange céréalier et herbe) représente autour de 80% de la ration alimentaire de la vie des volailles.

Des céréales et de l’herbe biologiques

C’est vers l’âge de 8 semaines en moyenne (en fonction de la météo) que les volailles commencent à sortir chaque jour et peuvent à leur guise courir dans les parcs herbagers. Dès le soir venu, les trappes des cabanes sont refermées pour assurer la sécurité des animaux mis en danger par les prédateurs tels que les renards !

Des cabanes qui roulent

Les cabanes sont mobiles, c’est-à-dire qu’à la fin de chaque lot (400 volailles dans des poulaillers de 30m2 ou 600 dans des poulaillers de 42m2), elles sont déplacées à l’aide d’un tracteur pour assurer un qualité sanitaire irréprochable (parasitisme notamment). Il en va de même pour les parcs herbagers permettant d’avoir en permanence de l’herbe fraîche à volonté.

Du temps pour faire du « bon »

Parce que pour faire bon il faut du temps, nos volailles sont abattues chaque semaine à l’âge de 110 jours en moyenne. A titre d’information et de comparaison, certains industriels proposent aujourd’hui des poulets biologiques abattus à 71 jours …

Un abattage à la ferme

Depuis 4 ans nous assurons l’abattage de nos volailles qui sont choisies (charnues) et ramassées en caisses la veille au soir pour un stress minimum. Notre tuerie est contrôlée par les services officiels de l’Etat (Direction des Services vétérinaires). Plusieurs analyses sont effectuées chaque année dans le local d’abattage pour contrôler la température de la chambre froide, fixer une date limite de consommation et vérifier la qualité bactériologique des locaux, des volailles et de l’eau utilisée.

Maintenant, c’est à vous de jouer pour cuisiner (tranquillement votre volaille) et surtout la déguster en bonne compagnie !

La ferme, c’est aussi des oeufs fermiers et de la viande bovine (animaux de race limousine) issus de l’agriculture biologique sur un périmètre de protection des eaux pour protéger un captage !