Pondi Amap

Vous êtes ici : Accueil du site > Les légumes > Le cresson > Le cresson
Par : patlabar
Publié : 6 avril 2011

Le cresson

Le cresson est délicieux cru juste arrosé d’un filet d’huile (de 1ère pression à froid) de noix, argan, sésame, colza par exemple, on peut y ajouter des copeaux de fromage (parmesan, chèvre, comté ..) et quelques oléagineux ( pignons pains, graines de courges, noix, …)

Une bonne association : Cresson mêlé de dés de crottin de chèvre et de quelques rondelles d’oranges, le tout arrosé d’un filet d’huile d’olive : on obtient ainsi une excellente synergie, bénéfique au métabolisme osseux : calcium (cresson, orange et fromage), vitamine C qui en facilite l’assimilation (orange, cresson) et vitamine D pour sa fixation sur l’os (fromage).

Info nutrition : Une haute densité vitaminique et minérale

Le cresson assure un apport particulièrement intéressant en vitamines et minéraux, puisqu’une portion moyenne d’environ 75 g net (qui représente moins de 15 kcalories) permet de fournir la moitié de la quantité journalière recommandée pour la vitamine C et la vitamine B9, la totalité de la provitamine A, 15 % du calcium, 13 à 23 % du fer et 5 % du magnésium.

Le cresson peut ainsi être considéré comme un aliment de haute valeur nutritionnelle, pouvant renforcer très efficacement la teneur en vitamines et en minéraux de l’alimentation.

Une action bénéfique pour la prévention

Le cresson présente toutes les caractéristiques des aliments utiles pour la prévention des maladies cardio-vasculaires et de certains cancers. Il renferme en effet :
- Des quantités appréciables d’éléments anti-oxydants, qui s’opposent à l’action des radicaux libres (provitamine A, vitamine C, vitamine E),
- Des fibres relativement abondantes, capables d’intervenir de façon bénéfique dans le métabolisme des graisses,
- De petites quantités acides gras poly-insaturés, bénéfiques pour la santé cardio-vasculaire,
- Des minéraux tels le calcium et le magnésium, qui paraissent aujourd’hui utiles pour la prévention de l’hypertension et de certaines tumeurs,
- Des substances soufrées spécifiques, les thioglucosides, qui possèdent des propriétés anti-cancérigènes reconnues.

Le cresson peut ainsi contribuer non seulement à une meilleure qualité de l’alimentation, mais aussi à une réelle prévention nutritionnelle